Interview d’un directeur de centre de vacances

Laurent Papon, directeur de centre de vacances à Tence (43)

Comment êtes-vous devenu directeur de centre ?

Par vocation. Au départ j’avais un diplôme de maintenance industrielle, mais j’ai commencé à encadrer les enfants comme animateur dans un centre de vacances. Finalement un poste s’est libéré comme permanent et j’ai gravi les échelons jusqu’au poste de directeur. J’ai toujours aimé travailler au contact des enfants. En outre, dans ce métier, il faut savoir saisir les opportunités des rencontres que l’on fait. Il y a quelques années, un cirque avait installé son chapiteau dans la région. Je leur ai proposé de venir faire un spectacle pour les enfants dans mon centre de vacances. De fil en aiguille, nous avons fini par créer un atelier de découverte des arts du cirque. Ce sont ces projets nés d’une relation humaine qui me plaisent dans ma profession.

Comment le métier a-t-il évolué ?

Il y a 30 ans, fabriquer des cabanes dans les bois ou organiser des ballons prisonnier représentaient les principales activités des centres pour enfants et adolescents. Cela les occupait largement pendant leurs vacances. Depuis 10 ou 15 ans, cela ne suffit plus. Il faut développer des loisirs qui s’apparentent plus à des stages de découvertes. Dans mon centre, je propose par exemple une initiation aux sports mécaniques. D’autres mettent plus en valeur l’équitation ou le nautisme. Il faut trouver des activités originales que les enfants ne pratiquent pas le reste de l’année.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils