Devenir boucher

C’est quoi ?

Un spécialiste de la viande. Sa journée commence très tôt, vers 4h, 5h du matin, par la tournée des fournisseurs (éleveurs, abattoirs…). De retour à sa boutique, il désosse, dénerve, dégraisse et découpe soigneusement les carcasses, pour ne garder que le meilleur des pièces de viande (noix, poitrine, flanchet, gigot…). Il ne lui reste plus ensuite qu’à servir les clients qui défilent dans sa boutique.

J’en prends pour combien ?

Jusqu’à 2 ans après le bac pour décrocher le BMS (Brevet de maîtrise supérieur) « boucher-charcutier ». Environ 10 établissements en France, accessibles sur dossier, préparent ce diplôme, qui forme à la fois aux techniques du métier et à la gestion d’une boutique. A noter que le CAP boucher (111 établissements), dispensé en 2 ans après le 3e peut suffire pour décrocher un poste d’apprenti.

Le candidat idéal ?

Précision et adresse sont indispensables quand on manie hachoirs, trancheuses et autres couteaux de boucher.

Les plus ?

Les relations amicales que le boucher nouent avec sa clientèle, en partie composée d’habitués.




Les moins ?

Ouvrir une boucherie nécessite de dépenser beaucoup d’argent en matériel (frigos, camions réfrigérés, outils de découpe…) pour se conformer aux réglementations très sévères en matière d’hygiène et de maintien de la chaîne du froid

Je travaille quand ?

Les journées commencent très tôt, vers 3h, 4h ou 5h du matin.

Y’a de la place pour moi ?

Oui beaucoup ! On estime que les professionnels (sur les marchés, dans les magasins ou encore les grandes surfaces) peuvent accueillir environ 6.000 jeunes par an.

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 1.300 euros pour un débutant. Un patron de magasin peut quand à lui toucher aux alentours de 3.000 euros.

DR Tom Adriaenssen

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils