Interview du scénariste et du dessinateur de Lanfeust

Christophe Arleston et Didier Tarquin respectivement scénariste et dessinateur de la série Lanfeust.

 

Comment devient-on scénariste et dessinateur de B.D ?

C.A : enfant, je réalisais mes propres bandes dessinées. Mais ayant de sérieuses faiblesses en dessin, je me suis naturellement tourné vers l’écriture. Tout d’abord comme journaliste, puis comme auteur de pièces pour la radio avant de me consacrer entièrement à la B.D. J’ai fait mes premières armes dans le magazine Spirou, puis en 1994, j’ai crée Lanfeust et le monde de Troy.
D.T : Me concernant, je crois que je ne sais rien faire d’autre que dessiner. Après un passage par une école d’arts plastiques, je me suis entièrement consacré à la B.D. Au début j’ai multiplié les collaborations comme dessinateur ou coloriste, avant de rencontrer Christophe.

Combien de temps prend la réalisation d’un album ?

C.A : Du scénario à la sortie en librairie le processus prend une année pour nous. L’écriture d’un album de Lanfeust me prend environ deux mois.
D.T : Aujourd’hui je prends un peu plus mon temps à raison de 6 ou 7 mois pour dessiner un album entier. C’est un bon rythme. Au tout début de la série, il y a 15 ans, c’était plutôt deux par an, mais je n’avais pratiquement plus de vie à côté.

Difficile de vivre de la B.D ?

C.A : je ne connais pas ou très peu d’auteurs qui n’ont pas vécu 10 ans de galère avant de payer toutes leurs factures grâce à la bande dessinée. Il faut se démener et être très motivé.
D.T : il faut également beaucoup travailler, enchaîner les collaborations, aller à la rencontre des dessinateurs, des coloristes, ne pas hésiter à franchir le seuil de leurs ateliers. Pour ma part, je m’amusais à recopier les dessins des autres pour m’entraîner mais également pour me forger un style.

DR Georges Seguin

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils