Devenir maquilleur

C’est quoi ?

Un maître de l’embellissement et de la métamorphose. Son métier recouvre de nombreuses facettes. En premier lieu, Il conseille ses clients sur les produits de maquillage (mascara, crayon pour les yeux, blush…), les teintes à choisir pour mettre en valeur leur visage et leur montre comment les appliquer. Il travaille alors dans un salon ou pour une grande marque de cosmétique. Mais bien souvent, il exerce ses talents sur les plateaux de télévision, de cinéma ou dans le monde de la mode. Il s’agit par exemple de grimer un acteur pour le rendre plus vieux ou alors monstrueux dans les films à effets spéciaux.

J’en prends pour combien ?

2 ans après le bac. Première voie possible le BTS« esthétique cosmétique » (90 établissements en France). La seconde possibilité consiste à intégrer une école spécialisée (ITM, école Juventhara…). Que ce soit l’une ou l’autre option choisie, le recrutement se fait généralement sur examen du dossier scolaire.

Le candidat idéal ?

Il a le sens de l’observation. D’un coup d’œil, il doit être capable de déceler les points forts et les point faibles d’un visage (fossettes, nez long, cernes…) pour le mettre en valeur grâce au maquillage.

Les plus ?

Travailler pour le cinéma, la photo, la mode, la télévision…




Les moins ?

Les fins de mois difficiles en début de carrière quand est pas très connu.

Je travaille quand ?

Les horaires sont très variables puisqu’il travaille à la pige, c’est-à-dire sur commande et de manière ponctuelle.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! Les maquilleurs travaillent à leur compte. Ils doivent donc bâtir une clientèle. Mais se faire un nom dans le milieu du maquillage est très difficile.

Combien je gagnerai par mois ?

Il faut compter entre 150 euros et 200 euros pour une journée de travail. Ces tarifs augmentent avec la notoriété.

DR Reasam

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils