Devenir greffier

C’est quoi ?

Une sorte de scribe. Présent aux procès ou aux côtés du juge d’instruction, il rédige et met en forme les jugements (divorce, condamnations à des peines de prison ou travail d’intérêt général) et les actes de procédure (demande d’emprisonnement, mise en examen…). Il informe les différentes parties au procès de la date d’audience. Il est également le gardien des scellés, c’est-à-dire les pièces à conviction qui servent de preuves devant un tribunal.

J’en prends pour combien ?

3 ans et demi après le bac dont 18 mois à l’École nationale des greffes de Dijon (ENG), seul établissement en France qui forme les greffiers. On y accède sur un concours ouvert à tous les titulaires d’un diplôme de niveau bac+2 (BTS, DUT…) minimum.

Le candidat idéal ?

Il est attentif et minutieux. Une erreur de retranscription dans une procédure de mise en examen et toute une affaire peut être annulée pour une faute de droit.

Les plus ?

Ses missions sont très variées. Il participe à toutes les étapes de la procédure judiciaire (enquête, procès….).




Les moins ?

La charge de travail est considérable.

Je travaille quand ?

Les horaires sont normaux, sauf les jours où le greffier doit assister au procès.

Y’a de la place pour moi ?

Très peu ! Le taux d’admission à l’ENG est d’environ 13% des candidats inscrits au concours.

Combien je gagnerais par mois ?

1800 euros pour un premier poste.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils