Devenir procureur

C’est quoi ?

Un magistrat. Il est saisi par la police, la gendarmerie ou encore à la suite d’une plainte émanant d’un particulier. Il dirige l’enquête menée par les forces de l’ordre, contrôle et prolonge les gardes à vue, puis renvoie les malfaiteurs devant un tribunal. Pendant le procès, il propose une condamnation au juge et motive sa demande au regard des faits reprochés au prévenu. Ce sont les réquisitions.

J’en prends pour combien ?

6 ans après le bac, dont 24 mois à l’École nationale de la magistrature de Bordeaux (ENM), seule école en France qui forme les procureurs. On y accède sur un concours ouvert à tous les titulaires d’un diplôme de niveau bac+4 minimum (faculté de droit, École normale supérieure, Institut des études politiques…).

Le candidat idéal ?

Comme l’avocat dans sa plaidoirie, il doit savoir argumenter pour convaincre le juge du bien-fondé de ses réquisitions.

Les plus ?

Le sentiment de protéger les victimes et d’être le rempart de la société contre les crimes et délits.




Les moins ?

Il n’a pas le droit à l’erreur quand il demande par exemple, au juge des libertés de faire incarcérer un individu en attendant la tenue de son procès.

Je travaille quand ?

Bien souvent, entre la préparation des procès, les procès en eux-même et les permanences, les semaines sont très longues.

Y’a de la place pour moi ?

Très peu ! En 2009, seuls 80 candidats sur 2000 ont été reçus au concours de l’ENM.

Combien je gagnerais par mois ?

2500 euros pour un premier poste.

DR Calvin Ballantine

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils