Devenir mécanicien d’armes

C’est quoi ?

Le spécialiste de l’armement sur les navires de la Marine. Dans les sous-marins ou sur les bâtiments de guerre, il est chargé de l’entretien des armes (lance-torpilles, canons, mitrailleuses..). Autre mission et de taille, il arme les pièces d’artillerie et tire sur ordre de ses supérieurs.

J’en prends pour combien ?

Environ un an après le bac. Tout d’abord 18 semaines de formation à l’école navale de Maistrance à Brest. On y accède sur examen du dossier de candidature à remplir dans un CIRFA. Puis 4 mois de spécialisation au centre d’instruction de Saint-Mandrier. Pour y parvenir, mieux vaut être manuel. Les candidats sont notés sur leur habileté pendant la formation à Saint-Maistrance. Les meilleurs sont retenus pour devenir mécanicien.

Le candidat idéal ?

Méticuleux ! L’armement sur les navires de guerre doit toujours être opérationnel.

Les plus ?

Le plaisir de maîtriser parfaitement la mécanique d’armes extrêmement sophistiquées comme celles que l’on installe sur les bâtiments de guerre.




Les moins ?

Travailler dans les cales étroites des bateaux où se trouvent certaines armes comme les torpilles ou les missiles nucléaires.

Je travaille quand ?

A bord, la vie s’organise sous forme de quarts de 6 à 8h de travail consécutives, suivis de période de repos de 6 à 8h et ainsi de suite.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! La Marine compte plusieurs dizaines de bâtiments

Combien je gagnerai par moi ?

Environ 1300 euros de solde en début de carrière. Un marin touche également des primes plus ou moins forte en fonction de la dangerosité de la mission et du bâtiment sur lequel il embarque. Il est généralement logé par la Marine.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils