Devenir aromaticien

C’est quoi ?

Un spécialiste du goût et de l’odorat. Dans son laboratoire, il déguste, sent les produits alimentaires qu’on lui apporte. Il détermine alors s’ils sont comestibles en fonction de leur texture, leur odeur (goût trop chimique, trop acide, effluves désagréables…). C’est également à lui de rendre appétissant ce qui est bon pour la santé, en y ajoutant les arômes qui raviront les papilles (médicaments goût orange…).

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac dans une université de science qui offre une spécialisation en chimie fine à partir de la 4e année (Nantes, Marseille…).

Le candidat idéal ?

Persévérant et patient ! Acquérir une parfaite maîtrise de son goût et de son odorat demande beaucoup d’années de pratique.

Les plus ?

Le plaisir de trouver le mariage idéal de saveurs. Un vrai travail d’enquête quand on sait qu’il existe près de 1500 arômes différents.




Les moins ?

C’est un métier qui exige une hygiène de vie contraignante. L’aromaticien doit quotidiennement prendre soin de son goût et de son odorat (pas d’alcool, pas de tabac…).

Je travaille quand ?

35 heures par semaine du lundi au vendredi.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! Dans des laboratoires de recherche privés (Danone, Nestlé…) ou publics (INRA…).

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 2000 euros (débutant).

DR BrokenSphere

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Devenir aromaticien”

Aller à la barre d’outils