Interview d’une diététicienne

Anaïs Laffond, diététicienne à Paris

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’aime bien cuisiner, préparer des menus et je suis intéressée par tout ce qui touche à la médecine. Or, le métier de diététicien réunit toutes ces caractéristiques. Mon boulot m’a en outre amenée à travailler auprès des enfants en élaborant par exemple les menus pour les cantines. Le diététicien ne se contente donc pas de prendre en charge des personnes malades, il participe également au développement du goût des enfants.

Quelle est la différence avec le médecin nutritionniste ?

Le diététicien est censé être le seul habilité à donner des conseils dans le domaine alimentaire. Le médecin nutritionniste se contente généralement de prescrire des médicaments et de livrer quelques recommandations. N’importe qui peut d’ailleurs mettre une plaque de nutritionniste devant son cabinet sans qu’il n’y ait vraiment de garanties sur ses compétences. En revanche seuls les professionnels enregistrés auprès de la DDASS (Direction départementales des affaires sanitaires et sociales) sont diététiciens.

A propos, comment a évolué votre métier ?

Le changement majeur concerne les études. Jusque là, 2 années après le bac suffisaient pour exercer la profession de diététicien. Bientôt, dans la cadre de l’harmonisation européenne, nous allons faire comme nos petits camarades chez qui les études sont plus longues qu’en France et passer à 4 années.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Interview d’une diététicienne”

Aller à la barre d’outils