Devenir agent de l’Assemblée nationale

C’est quoi ?

Une sorte d’homme à tout faire de l’Assemblée nationale. Ses tâches sont extrêmement variées. Il assure l’accueil du public et les visites guidées. Il participe aussi au nettoyage, fait les photocopies dans les différents services ou intègre le bureau de poste de l’Assemblée. Ses missions sont plus ou moins spécialisées selon ses compétences. Il peut alors servir les sandwichs au restaurant, ou assurer la maintenance informatique. Formé après son recrutement, il exerce aussi des missions de sécurité incendie, de secourisme et de surveillance des locaux du Parlement.

J’en prends pour combien ?

2 ans après la 3e pour décrocher un CAP « agent de sécurité », ou « maintenance et hygiène des locaux » préparé dans des Centres de formations des apprentis (CFA). Le candidat peut alors s’inscrire au concours public organisé par l’Assemblée nationale, composé d’épreuves écrites (questionnaire d’éducation civique, épreuve de mathématiques…) et orales.

Le candidat idéal ?

Il sait s’adapter, car les missions qui lui sont confiées sont très variées.

Les plus ?

La sécurité de l’emploi.




Les moins ?

Certaines tâches à exécuter comme les photocopies ne sont pas très intéressantes.

Je travaille quand ?

35 à 39h par semaine réparties du lundi au dimanche, parfois jusqu’à tard dans la nuit.

Y’a de la place pour moi ?

Peu ! en 2011, seules 30 personnes ont été admises au concours.

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 2400 euros (débutant)

CC Véronique PAGNIER

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Devenir agent de l’Assemblée nationale”

Aller à la barre d’outils