Devenir secrétaire des services de l’Assemblée nationale

C’est quoi ?

Celui qui s’occupe de toutes les tâches administratives dans l’un des nombreux services de l’Assemblée. Il faut dire que c’est une véritable petite entreprise avec sa poste, son restaurant, sa bibliothèque ou encore son bureau du personnel. Les missions du secrétaire consiste ainsi à classer les dossiers, traiter le courrier des électeurs, des autres services ou des députés, répondre au téléphone, organiser les plannings des différents employés… Ils peuvent également travailler pour le compte d’un député.

J’en prends pour combien ?

3 ans après la 3e pour décrocher un baccalauréat professionnel secrétariat délivré dans l’un des 888 centres de formation de France. On y accède sur examen du dossier scolaire. Le candidat peut alors se présenter au concours organisé par l’Assemblée nationale composé de 6 épreuves écrites (QCM d’orthographe et de grammaire, dictée, pris de notes dactylographiées…).

Le candidat idéal ?

Il est courtois et diplomate et a un certain sens de l’autonomie. A lui de déterminer les priorités dans le courrier ou dans les appels qu’il reçoit.




Les plus ?

Le salaire, très attractif !

Les moins ?

Les horaires assez irréguliers. Rester toute la journée assis derrière un bureau.

Je travaille quand ?

Normalement 35 à 39h par semaine. Mais dans certains services les journées peuvent se prolonger jusque tard dans la nuit. Il faut par exemple attendre que tous les députés soient sortis de la séance des débats.

Y’a de la place pour moi ?

Peu ! Chaque année, une dizaine de secrétaires sont recrutés à l’issue du concours.

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 2700 euros (débutant).

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils