Devenir documentaliste

C’est quoi ?

Celui qui fournit les informations de base à la rédaction. Il aide les journalistes à trouver des sujets ou des tuyaux pour démarrer leurs enquêtes. Pour cela, il passe la presse nationale et internationale au crible afin d’y trouver des articles en relation avec le thème de son périodique (science, histoire, économie…). De la même manière, il se tient au courant des sorties de livres et commande les ouvrages qui viendront étoffer la bibliothèque de la rédaction.

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac au total. En premier lieu, il faut décrocher un diplôme de niveau bac+4 dans les domaines de la documentation. Le master « information communication et documentation » de la faculté Lille 3 est très prisé. Ensuite, direction l’Institut national des sciences et techniques de la documentation (INTD) à Paris pour 1 an de formation comme « chef de projet en ingénierie documentaire ». On l’intègre sur dossier et après un entretien.

Le candidat idéal ?

Attentif et à l’écoute, il a le sens du service pour aider au mieux les journalistes.

Les plus ?

A travers toutes ses lectures, le documentaliste apprend et se cultive énormément.




Les moins ?

Une quantité inouïe d’informations passe sous ses yeux. Il n’a pas toujours le loisir de les approfondir.

Je travaille quand ?

Les horaires sont normaux (35 à 39h par semaine).
Y’a de la place pour moi ?
Très peu dans la presse ! Le documentaliste est un luxe que peu de rédactions, faute de budget, peuvent s’offrir. Mais les débouchés dans d’autres secteurs ne manquent pas (banques, cabinets juridiques…).

Combien je gagnerais par mois ?

A partir de 1.500 euros pour un débutant.

DR Raysonho

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils