Devenir standardiste à la radio

C’est quoi ?

Celui qui répond au téléphone. Il sélectionne les auditeurs qui appellent pour participer en direct aux différents jeux proposés par sa radio dans les émissions. Il leur demande quelques informations (nom, prénom, âge…) qu’il transmet à l’animateur et leurs coordonnées afin de leur faire parvenir leurs gains. Il s’occupe aussi d’appeler les témoins ou les invités choisis par l’animateur pour intervenir pendant son émission.

J’en prends pour combien ?

2 ans après la 3e pour décrocher un BEPA services « spécialité secrétariat-accueil ». 46 établissements délivrent ce diplôme en France. Mais bien souvent les radios ne demandent pas de formation spécifique au recrutement.

Le candidat idéal ?

Poli, il a le sens de l’accueil. Le standardiste est la première personne avec qui les auditeurs entrent directement en contact.

Les plus ?

Les plus motivés peuvent évoluer au sein d’une radio pour devenir animateur par exemple. Ce fut notamment le cas de Michaël Youn.




Les moins ?

Répondre au téléphone est assez répétitif.

Je travaille quand ?

Environ 35h par semaine. Dans les radios qui émettent en continu, les standardistes sont amenés à travailler la nuit et les weekends.

Y’a de la place pour moi ?

Peu de postes permanents. Il s’agit souvent de contrats temporaires. Du coup, les radios recherchent régulièrement des standardistes.

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 1200 euros.

DR Nightflyer

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils