Devenir ingénieur agronome

C’est quoi ?

Un chercheur qui peut se spécialiser dans l’amélioration des techniques agricoles et la découverte de nouvelles variétés de plantes. En laboratoire, puis en test grandeur nature sur le terrain, il met par exemple au point des engrais respectueux de l’environnement ou des produits pour éliminer les parasites sur les plantes. Selon sa spécialisation, il a la possibilité de travailler sur les cultures (céréales, légumes…) pour augmenter leur rendement ou encore leur résistance aux variations de climats (OGM).

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac. Tout d’abord deux ans en classes préparatoires aux concours des grandes écoles. On y accède sur examen du dossier scolaire. Après un concours, la formation est dispensée dans une école d’ingénieurs agronomes (Ensat Toulouse, Ensaia Nancy, Supagro Montpellier, AgroParisTech…) pendant 3 ans.

Le candidat idéal ?

Il a une bonne capacité d’analyse pour trouver des axes de recherches porteurs et qui seront donc financés.

Les plus ?

Ce métier de chercheur ne se cantonne pas aux laboratoires. Une bonne partie de son travail se déroule en extérieur.




Les moins ?

C’est un travail de longue haleine Les résultats de ses recherches peuvent être longs à voir. Lorsqu’il planche sur une nouvelles plantes, il faut lui laisser le temps lors des expérimentations.

Je travaille quand ?

35h à 39h par semaine

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! Mais peu dans le public (Inra…). Les laboratoires privés, coopératives agricoles ou encore semenciers offrent plus des débouchés aux ingénieurs fraîchement diplômés.

Combien je gagnerais par mois ?

De 2.000 à 2.500 euros pour un débutant.

DR Walkerma

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils