Devenir pilote d’engins blindés

C’est quoi ?

Celui qui est aux commandes des chars d’assaut. Bien souvent sa mission consiste à neutraliser l’artillerie et les véhicules des adversaires. Pour remplir ses objectifs il dispose de tout un arsenal : obus flèche pour transpercer les chars ennemis, obus fumigène pour masquer le champ de vison de l’ennemi, ou encore mitrailleuse…

J’en prends pour combien ?

Environ 9 mois dès l’âge de 17,5 ans et sans condition de diplôme. Tout d’abord, le candidat suit 9 semaines de formation militaire de base obligatoire. Il faut ensuite compter 3 semaines pour passer le permis poids lourds et le permis char. Enfin, au sein de son unité, 6 mois seront nécessaires pour apprendre à maîtriser tous les instruments de bord (visée laser, utilisation du canon…).

Le candidat idéal ?

Un goût prononcé pour la mécanique. Le pilote d’engins blindés est très souvent amené à mettre les mains dans le cambouis pour entretenir et réparer son véhicule.

Les plus ?

Être aux commandes d’engins incroyables (cf. interview).




Les moins ?

Pas facile de gérer vie de famille et mission à l’étranger de plusieurs mois.

Je travaille quand ?

Les horaires sont normaux. Les opérations à l’étranger durent entre 4 et 6 mois d’affilés.

Y’a de la place pour moi ?

Oui !

Combien je gagnerais par mois ?

En début de carrière la solde est de 1.000 euros logé, nourri, blanchi.

DR David Monniaux

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 commentaires sur “Devenir pilote d’engins blindés”

Aller à la barre d’outils