Interview d’un ancien pilote de chars

Adjudant-chef Michel Thorner, ancien chef de chars blindés.

Pourquoi vous êtes vous engagé ?

J’ai toujours voulu être soldat, me retrouver sur le terrain. Je me suis donc rendu dans un CIRFA, première étape indispensable pour qui veut devenir militaire quelles que soient ses aspirations : militaires du rang, sous-officier ou officier. Après avoir passé les tests d’aptitudes physiques, intellectuels et médicaux, j’ai choisi de m’engager dans un régiment de blindés. Je me suis ainsi retrouvé aux commandes du char Leclerc. Un engin hors-normes ! Jugez plutôt ! Malgré ses 56 tonnes, il passe de 0 à 32 km/h en 5 secondes. Sa portée de tir est de près de 4.000 mètres avec des obus filant à 1.790 mètres par seconde. C’est également le seul char d’assaut au monde capable de tirer tout en se déplaçant. Au volant de ce petit bijou de technologie vous vous sentez presque indestructible.

Comment a évolué l’armée ?

L’armée prête de plus en plus attention au moral des troupes. Les jeunes recrues sont régulièrement suivies par des psychologues. Car l’entraînement est une chose, la réalité du terrain en est une autre. Il ne faut pas croire qu’appuyer sur la gâchette est chose aisée, d’autant que dans certaines zones de conflit comme les pays africains vos ennemis peuvent être des adolescents. Abattre un être humain, qui plus est lorsqu’il n’est pas un soldat professionnel, peut s’avérer extrêmement traumatisant. Et la résistance morale est un élément indispensable lorsque vous vous retrouvez sur le théâtre des opérations. Il ne s’agit pas de flancher dans le feu de l’action. Vos équipiers doivent pouvoir compter sur vous.

Quel conseil donneriez-vous à nos jeunes lecteurs ?
Il est possible de découvrir l’armée dès l’âge de 16 ans à travers des stages de préparation militaire. Pendant une semaine vous vivez comme un soldat. On vous initie au tir, vous dormez dans les baraquements, mangez au messe. Bref, c’est un petit avant-goût de ce qui vous attend.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Interview d’un ancien pilote de chars”

Aller à la barre d’outils