Devenir patrouilleur autoroutier

C’est quoi ?

Une sorte d’agent d’entretien pour autoroute. A bord de son camion, il sillonne les kilomètres de routes de chaussées avec deux missions principales : entretenir et sécuriser les autoroutes. Il est ainsi amené à baliser un chantier de rénovation de la voirie, réparer une glissière endommagée, ramasser les débris sur la voie, ou encore nettoyer les toilettes des aires de repos.

J’en prends pour combien ?

2 ans après la 3e pour obtenir un CAP « maintenance de bâtiments de collectivités » ou un BEP « conduite et services dans le transport routier ». Être titulaire du permis poids lourd est un plus.

Le candidat idéal ?

Attentif ! Il a l’œil pour repérer les problèmes sur la route (glissière endommagées, végétation qui déborde sur la voie…).

Les plus ?

Le travail du patrouilleur permet de sécuriser la circulation sur l’autoroute et donc de limiter le nombre d’accidents.




Les moins ?

C’est un métier assez dangereux, car le patrouilleur est amené à traverser la route pour ramasser des débris sur les voies de circulation.

Je travaille quand ?

Environ 35h par semaine avec des tours de garde la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Y’a de la place pour moi ?

Les débouchés sont limités, car seules les sociétés d’autoroutes offrent des postes

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 1200 euros.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

21 commentaires sur “Devenir patrouilleur autoroutier”

Aller à la barre d’outils