Interview d’un pilote de ligne

Lionel Guérin, président d’Airlinair et pilote de ligne

Pourquoi avoir choisi cette profession ?

Comme pour beaucoup, voler était mon rêve. Je l’ai d’ailleurs vite accompli puisque en France vous pouvez prendre les commandes d’un avion avant même de conduire une voiture. J’ai donc décroché mon brevet de pilote planeur à 16 ans et de pilote d’avion privé à 17 ans. J’ai découvert le plus bureau du monde, le cockpit d’un avion. Des montagnes baignées par un coucher de soleil, les mers bleu turquoise des îles, vous êtes aux premières loges pour admirer tous ces paysages fantastiques. Ajoutez à cela le plaisir de maîtriser ces machines extraordinaires que sont les avions et vous avez sans doute un des plus beaux métiers.

Comment a évolué le métier de pilote ?

Il évolue au rythme des progrès technologiques apportés aux avions. Mais également au gré des drames qui se produisent. Chaque évènement, chaque accident est décortiqué puis analysé. Des procédures d’urgence sont mises en place pour éviter qu’une tragédie ne se reproduise. Du coup, deux fois par an, on passe par la case simulateur de vol. Les instructeurs nous mettent en situation (atterrissage forcé, panne des instruments de bord…) et nous apprennent les méthodes pour garder le contrôle de l’appareil. En fait, un pilote s’entraîne et se forme tout au long de sa carrière.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils