Devenir ingénieur hydrogéologue

C’est quoi ?

Une sorte de sourcier. Il recherche les nappes souterraines qui permettront d’irriguer les champs et d’alimenter les habitations en eau potable. Il commence par étudier le terrain. Le relief, la composition (roche poreuse, imperméable…) lui indiquent le cheminement de l’eau. Il détermine alors où elle est susceptible de s’accumuler. Il vérifie alors à l’aide d’une sonde insérée profondément dans le sol. Une fois la source détectée, il ne reste plus qu’à forer pour l’atteindre. Il lui faudra ensuite détermine sa « potabilité » en analysant sa composition chimique et en décelant des traces éventuelles de bactéries.

J’en prends pour combien ?

5 après le bac. D’abord, 3 ans dans une faculté de Science, pour obtenir une licence dans le domaine de la géologie. Puis après étude du dossier scolaire et universitaire, deux ans en master d’hydrogéologie (Université d’Avignon, de Grenoble…).

Le candidat idéal ?

Mieux vaut ne pas être fâché avec les sciences, car l’hydrogéologie couvre des domaines aussi variés que la bactériologie ou la chimie de l’eau.

Les plus ?

Jouer les détectives et détecter les sources d’eau en fonction des indices glanés sur le terrain.




Les moins ?

L’hydrogéologue passe moins de temps sur le terrain et plus à l’écriture. Les règlementations sur la qualités des eaux sont très strictes et les rapports, sur la potabilité par exemple, doivent être de plus en plus détaillés.

Je travaille quand ?

Environ 39h par semaine.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! De plus en plus de bureaux d’études spécialisés en hydrogéologie se montent et recherchent donc régulièrement de nouveaux ingénieurs. Les postes sont en revanche plus rares dans les Agences de l’eau.

Combien je gagnerais par mois ?

A partir de 2500 euros (débutant).

DR Nino Verde

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils