Devenir vétérinaire rural

C’est quoi ?

Le médecin des animaux ! Plus souvent sur le terrain que dans son cabinet, il sillonne les fermes de sa région pour s’occuper des bêtes (les soigner, les opérer, les faire vêler…). Il a également un rôle de prévention et de conseil (sur la nourriture des animaux…) auprès des éleveurs.

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac dans une des 4 écoles vétérinaires en France (Lyon, Nantes, Toulouse et Maisons-Alfort). On y entre sur concours après 2 ans de classe préparatoire BCPST (Biologie, physique, chimie, science et vie de la Terre), ou un DEUG science de la vie ou encore un BTSA (Brevet de technicien supérieur agricole).

Le candidat idéal ?

Il doit évidemment aimer les animaux et ne pas en avoir peur. Le vétérinaire de campagne prend en charge des bêtes dont le gabarit est souvent impressionnant (taureaux, chevaux…).

Les plus ?

De plus en plus, il prend en charge des animaux étranges pour nos latitudes (élevage d’autruches, de kangourous…).




Les moins ?

Le vétérinaire rural passe beaucoup de temps sur les routes pour aller de ferme en ferme.

Je travaille quand ?

De tôt le matin à tard le soir en semaine. Le vétérinaire travaille également les nuits et les week-end lorsque il est de garde.

Y’a de la place pour moi ?

Oui beaucoup ! Les campagnes souffrent d’une pénurie de vétérinaires.

Combien je gagnerais par mois ?

1200 euros au début. Rémunéré à l’acte médical, son salaire grimpe à mesure que la clientèle afflue dans son cabinet.

DR Angela Marie

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Devenir vétérinaire rural”

Aller à la barre d’outils