Devenir éco-concepteur

C’est quoi ?

Une sorte de Géo trouve-tout écolo. Un moteur performant mais moins polluant, des emballages entièrement recyclables, ou encore des appareils électriques moins gourmands en énergie, il aide les entreprises à prendre en compte l’environnement dans leurs activités. Il les conseille par exemple sur le choix de matériaux plus ou moins recyclables. Il regarde également de près la pollution engendrée par la fabrication d’un produit (rejet de CO2…) comme un frigidaire, une télévision ou une voiture.

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac dans une université de science qui propose un master en éco-conception (Cergy Pontoise, Besançon…) à partir de la 4e année.

Le candidat idéal ?

Il a l’esprit méthodique du scientifique et créatif du concepteur.

Les plus ?

Travailler sur des produits innovants et variés (cf. interview).




Les moins ?

Ses conseils ne sont pas toujours suivis d’effets. Libre à l’entreprise d’appliquer ou non ses recommandations.

Je travaille quand ?

35 à 39 heures du lundi au vendredi. Les journées peuvent être plus longues quand approche le bouclage d’un projet.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! L’éco-concepteur peut monter un cabinet de conseil à sa guise. Reste alors à se faire une clientèle. Et de plus en plus, l’industrie se met développement durable.

Combien je gagnerai par mois ?

Environ 2200 euros (débutant).

DR Hideki Kimura

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils