Interview d’un éco-concepteur

Philippe Schiesser éco-concepteur à Montreuil (93)

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai une passion pour les questions environnementales depuis mon plus jeune âge. Enfant, je lisais Greenpeace plutôt que Tintin. Je voulais trouver des solutions pour préserver notre bonne vieille planète sans pour autant revenir à l’âge de pierre. Mon travail d’éco-concepteur me le permet. En outre, l’avantage de ce métier est que l’on jongle avec plusieurs projets en même temps et sur des produits complètement différents. En ce moment je planche par exemple sur le premier modèle d’ULM électrique et sur une machine à café plus économe en énergie.

Comment a évolué votre métier ?

Quand j’ai commencé, il y a 15 ans, l’éco conception était pratiquement du domaine de la science fiction. Notre métier se bornait d’ailleurs bien souvent à trouver des réponses à la question du traitement des déchets (recyclage, enfouissement, incinération…). Aujourd’hui, l’écologie est devenue une vraie préoccupation non seulement du grand public, mais également de l’industrie. Du coup mon métier s’est fortement enrichi. Je peux intervenir aussi bien sur la conception, que sur la fabrication d’un produit. J’essaie pour chaque étape de trouver la solution la plus adaptée aux exigences de mon client et de dame Nature.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils