Devenir ajusteur-monteur

C’est quoi ?

Comme dans un jeu de construction, il monte les éléments de la fusée (nez, fuselage, queue…) qui peu à peu prend forme. Après avoir reçu les pièces détachées, il s’assure de leur conformité, les retravaille si nécessaire, puis les assemble.

J’en prends pour combien ?

Un bac pro aéronautique option mécanicien cellules d’aéronef (23 établissements en France), technicien d’usinage (258 établissements), ou encore maintenance des équipements. Les possibilités sont nombreuses.

Le candidat idéal ?

Habile. Il ne s’agit pas d’avoir la main qui tremble quand on utilise des outils tels qu’une perceuse, fraiseuse…

Les plus ?

Faire un travail de précision. Monter un tel engin ne laisse aucune place à l’approximatif.




Les moins ?

Constamment debout ou courbé dans un brouhaha incessant de machine, les conditions de travail ne sont pas idéales.

Je travaille quand ?

En roulement selon la règle des 3×8.

Y’a de la place pour moi ?

Oui, plein ! Chez EADS ou un de ses 4500 sous-traitants.

Combien je gagnerai par mois ?

1400€ (débutant).

DR M00tty

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils