Devenir anesthésiste

C’est quoi ?

Celui qui endort les patients pendant l’opération. Il les reçoit avant en consultation pour discuter avec eux et s’assurer qu’ils supporteront une anesthésie générale. L’âge, une maladie, le surpoids, ou une allergie à un produit pourraient créer des complications. Au bloc, il leur fait inhaler l’anesthésiant et surveille le rythme cardiaque ainsi que la tension du patient. En cas de problème pendant l’opération, il intervient, par exemple, pour faire repartir le cœur du malade. Il s’occupe enfin du suivi des patients après l’intervention pour s’assurer qu’ils se réveillent bien et sans douleur.

J’en prends pour combien ?

10 ans après le bac. Tout d’abord 6 en faculté de médecine ponctuée par un concours à la fin de la première année et des stages en milieu hospitalier. Enfin 4 ans de spécialisation à l’hôpital.

Le candidat idéal ?

A l’écoute de ses patients, il doit savoir les interroger pour limiter les risques à l’anesthésie.

Les plus ?

Être bien payé !




Les moins ?

Il a une sacrée responsabilité sur les épaules, puisqu’il a la vie de ses patients entre ses mains. Et il arrive qu’il soit traîné en justice par ses derniers ou leur famille.

Je travaille quand ?

Les horaires sont irréguliers et dépendent des interventions chirurgicales programmées chaque semaine. L’anesthésiste assure également des gardes pour prendre en charge les urgences.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! Car, la France manque cruellement d’anesthésistes en raison des procès dont ils font l’objet et des conséquences que cela induit sur le coût de leur assurance qu’ils ont l’obligation de souscrire pour se couvrir.

Combien je gagnerais par mois ?

A partir de 2500 euros.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Devenir anesthésiste”

Aller à la barre d’outils