Devenir urgentiste

C’est quoi ?

Le premier à prendre les patients en charge dès leur arrivée à l’hôpital ou sur les lieux d’un accident avec le SAMU, le SMUR ou les pompiers. Sa mission, soigner les malades et les blessés ou stabiliser leur état (les placer sous assistance respiratoire, stopper les hémorragies…) avant leur transfert vers un autre service de l’hôpital (soins intensifs, chirurgie…).

J’en prends pour combien ?

11 ans après le bac en faculté de médecine. Les étudiants se spécialisent en médecine d’urgence à partir de leur 9e année d’études. Chaque année, le nombre d’urgentistes diplômés est prédéterminé par l’Etat, c’est le numerus clausus.

Le candidat idéal ?

Il a le cœur bien accroché et fait preuve de sang-froid, car c’est le premier à prendre en charge les patients gravement blessés.

Les plus ?

Sauver des vies et les poussées d’adrénaline. Par définition, l’urgentiste doit répondre rapidement à des situations parfois très graves.




Les moins ?

Côtoyer la mort au quotidien.

Je travaille quand ?

Le jour ou la nuit ou les week-ends, par tranche de demi-journées auxquelles il faut rajouter les périodes de garde.

Y’a de la place pour moi ?

Oui beaucoup ! Pas de chômage chez les urgentistes.

Combien je gagnerais par mois ?

2500 euros (débutant).

DR Pierre Rudloff

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils