Devenir exploitant de manèges

C’est quoi ?

On l’appelle le forain. Propriétaire d’un manège, d’un stand de jeu d’adresse ou de gourmandises (barbe à papa, pommes d’amour…), il voyage de ville en ville avec sa caravane. Une fois installé dans une commune, il supervise et s’occupe du montage des attractions, de l’accueil du public. Certains s’installent à l’année dans un parc d’attractions ou ont ouvert leur propres parcs.

J’en prends pour combien ?

Il n’existe pas de diplôme spécifique. Un bac pro « maintenance des équipements industriels » préparé en 3 ans après la 3e permet de se familiariser au montage et au démontage des attractions.

Le candidat idéal ?

Il a le goût de la mécanique. L’exploitant met les mains dans le cambouis. Il se tient aussi au courant sur les nouvelles attractions. Pour attirer un maximum de public, elles doivent être originales inédites et toujours plus sensationnelles.

Les plus ?

Avoir l’attraction phare d’une fête foraine ou d’un parc.




Les moins ?

Il ne faut pas se tromper dans le choix de l’attraction sous peine de faire face à des difficultés financières. Une attraction à sensation coûte jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Je travaille quand ?

Essentiellement les week-ends. Le forain ne compte pas ses heures surtout pour le montage et le démontage de son attraction qui peuvent se prolonger jusqu’à très tard dans la nuit.

Y’a de la place pour moi ?

Peu ! Le monde des forains est assez fermés et les places dans les parcs d’attractions sont très limitées et valent chères.

Combien je gagnerais par mois ?

A partir de 1.200 euros selon le succès de l’attraction.

DR Boris Kater

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 commentaires sur “Devenir exploitant de manèges”

Aller à la barre d’outils