Devenir truquiste

C’est quoi ?

Celui qui est chargé de l’habillage et des incrustations dans les émissions. Assis à côté du réalisateur en régie il fait par exemple apparaître une petite fenêtre sur l’écran pendant le JT, incruste les questions posées aux candidats dans les jeux télévisés, fabrique les génériques… Ils préparent ces trucages sur ordinateurs avant l’enregistrement ou la diffusion de l’émission de sorte qu’il n’a plus qu’à les caler et les lancer le jour du tournage. Il utilise pour cela des logiciels de montage 2D ou 3D.

J’en prends pour combien ?

Un peu plus de 2 ans après le bac. Tout d’abord deux ans pour décrocher le BTS « métiers de l’audiovisuel, option métiers de l’image ». Une vingtaine d’établissements préparent ce diplôme en France.

Le candidat idéal ?

Il n’est pas fâché avec l’informatique. Les logiciels de trucage évoluent très vite. Le truquiste doit se former en permanence pour rester à la page.

Les plus ?

Travailler sur les effets spéciaux pour le cinéma.




Les moins ?

Certaines tâches s’automatisent. Lorsque l’habillage du journal télévisé est calé, il explique au réalisateur ou à son assistant quand lancer les trucages lors du premier tournage et n’a plus besoin de revenir pour les suivants. C’est du travail en moins pour les truquistes.

Je travaille quand ?

Les horaires sont irréguliers. Ils dépendent des dates de tournage des émissions.

Y’a de la place pour moi ?

Peu à la télévision, mais il est possible de décrocher des missions dans le cinéma.

Combien je gagnerai par mois ?

Au moins 35 euros de l’heure.

CC-BY-SA Bapti

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils