Devenir monteur de chapiteaux

C’est quoi ?

Il s’occupe de monter et démonter les kilomètres de barres de fer qui forment le squelette du chapiteau sous lequel se déroule le spectacle.

J’en prends pour combien ?

2 ans après la 3ème en CAP monteur en chapiteaux ou monteur de structures mobiles.

Le candidat idéal ?

Agile car le monteur de chapiteaux travaille souvent à plusieurs mètres du sol pour assembler la structure.

Les plus ?

Visser, assembler, monter, on se croirait presque dans un jeu de construction, mais à taille réelle.




Les moins ?

Travailler en extérieur quelles que soient les conditions de météo.

Je travaille quand ?

Pas d’horaires fixes ! Mais le monteur de chapiteau doit respecter des délais et travaille souvent dans l’urgence.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! Que ce soit dans le domaine du cirque ou dans d’autres secteurs (marchés de village, tribunes provisoires…).

Combien je gagnerai par mois ?

Les monteurs en chapiteaux sont rarement mensualisés et sont souvent rémunérés à la tâche. Ils sont payés aux alentours de 9 euros de l’heure.

DR Lamiot

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils