Devenir chercheur en mécanique énergétique

C’est quoi ?

Dans son laboratoire, il étudie la propagation du feu (grâce à des logiciels de simulation) ou la résistance des matériaux en la chaleur. Il reproduit alors un incendie à petite échelle. L’analyse des données recueillies lui permet de trouver le moyen le plus efficace de lutter contre les incendies et d’améliorer l’équipement des pompiers.

J’en prends pour combien ?

8 ans après le bac dans une université de sciences qui propose à partir de la 4ème année une spécialisation en master-recherche « Mécanique, Physique et Combustion » (Marseille, Nice, Paris, …).

Le candidat idéal ?

Il est rigoureux et organisé pour tester tous les facteurs qui joue un rôle dans un incendie (vent, espèce d’arbre, type de terrain, …).

Les plus ?

Rendre un vrai service aux pompiers en les aidant à lutter efficacement contre les incendies.




Les moins ?

Loin des incendies, son travail pourtant essentiel, reste méconnu.

Je travaille quand ?

Au moins 35h par semaine.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! De nombreux laboratoires publics recrutent (CNRS, IUSTI, LET, …) mais aussi d’autres secteurs (aéronautique, défense, …).

Combien je gagnerai par mois ?

2200 euros (débutant).

DR Fir0002

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils