Interview d’un pompier

Capitaine Salem Maizi, chef du centre de secours d’Arcachon (33).

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai toujours été attiré par le physique, l’action, l’adrénaline. J’ai donc tout de suite accroché quand je me suis engagé. Puis, être un pompier c’est se sentir vraiment utile ! Je voulais, en outre, un métier dans lequel je pouvais encadrer une équipe. Et chez les pompiers, c’est un terme qui a un vrai sens. Quand on travaille tout le temps dans l’urgence et que l’on côtoie le danger au quotidien, l’esprit d’équipe et la solidarité sont des valeurs essentielles

Comment a évolué votre profession ?

Depuis 10 ans que je fais ce métier, le matériel a beaucoup évolué. Il est devenu plus performant, ce qui nous permet de travailler dans de bonnes conditions. Les équipements (bouteille d’oxygène, casque, …) ont par exemple été allégés. Nous avons aussi amélioré nos méthodes d’entraînement. Aujourd’hui, nous utilisons des simulateurs d’incendies. Ce sont de grands containers dans lesquels on simule un vrai feu en espace clos.

Le conseil du professionnel

Si le métier vous tente, passez par le volontariat au sein des jeunes sapeurs pompiers (à partir de 10 ans) ou des sapeurs-pompiers volontaires (à partir de 16 ans). Cela vous donnera un bon aperçu de notre travail et de l’esprit d’équipe qui règne chez les soldats du feu.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils