Devenir chargé de pharmacovigilance

C’est quoi ?

Celui qui est chargé d’évaluer et de surveiller les effets des médicaments sur les patients. Il met en place et suit les essais réalisés sur les malades et l’évolution de leur état de santé pendant les tests. Il guette l’apparition d’effets secondaires. Une fois le médicament mis sur le marché, il est en contact régulier avec les médecins, voire des patients qui lui font remonter d’éventuels problèmes (allergies, nausées, vertiges…) liés à la prise des médicaments. Il doit alors mettre leur notice à jour et envoyer un rapport à l’autorité de surveillance des produits de santé (l’Afssaps).

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac. Tout d’abord 3 ans en faculté de pharmacie pour décrocher le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques. Puis, deux ans en université pour décrocher un master par exemple celui de « médicaments et autres produits de santé spécialité pharmaco-épidémiologie et pharmacovigilance » préparé à l’université de  Bordeaux. On y accède sur examen du dossier scolaire

Le candidat idéal ?

Vigilant et réactif. Malgré tous les essais réalisés pendant les expérimentations, il est possible qu’une personne développe une intolérance à un médicament une fois ce dernier vendu en pharmacie. Il faut donc être l’écoute des professionnels de santé (médecin, infirmier…) et alerter tout de suite les autorités.

Les plus ?

C’est à la fois un métier scientifique et un métier d’enquête.




Les moins ?

La paperasse !

Je travaille quand ?

39h par semaine réparties du lundi au vendredi.

Y’a de la place pour moi ?

Peu ! Les seuls postes se trouvent dans les laboratoires pharmaceutiques.

Combien je gagnerai pas mois ?

A partir de 3.000 euros par mois

CC-BY-SA National Cancer Institute

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils