Devenir pharmacien

C’est quoi ?

Un fin connaisseur des médicaments. Dans son officine il reçoit les clients pour leur vendre et leur expliquer les traitements prescrits par les médecins. S’il n’est pas autorisé à établir de diagnostic, il peut toutefois apporter des conseils sur certains médicaments qui ne sont pas délivrés sur ordonnance et sur du matériel médical (atèle, bas de contention…). Il s’occupe aussi de toute la comptabilité et la gestion de sa pharmacie (plannings des employés, gardes…).

J’en prends pour combien ?

6 ans après le bac pour obtenir le diplôme d’Etat de docteur en pharmacie préparé dans les facultés de pharmacie. La sélection se fait sur un concours organisé à l’issue de la première année d’étude. Seuls un nombre limité d’étudiants, fixé par le gouvernement, est autorisé à poursuivre ses études et à pouvoir être diplômé. En 2012, ils étaient Un peu plus de 3.000.

Le candidat idéal ?

Attentif. Avant de délivrer les médicaments, il doit s’assurer que son client n’en prend pas par ailleurs qui pourraient causer des interactions dangereuses voire mortelles. Sa responsabilité peut être engagée.

Les plus ?

La relation de confiance qui s’instaure avec les clients. Prodiguer de bons conseils permet de fidéliser la clientèle.




Les moins ?

L’aspect administratif parfois rébarbatif. La profession de pharmacien est très réglementée et surveillée, notamment par la Sécurité sociale.

Je travaille quand ?

Il ne compte pas ses heures, d’autant qu’il doit assurer des gardes tournantes la nuit et le week-end avec les autres pharmaciens de son secteur.

Y’a de la place pour moi ?

Oui, le chômage n’existe pas chez les pharmaciens.

Combien je gagnerai pas mois ?

A partir de 2500 euros par mois

CC-BY-SA Daniel Stockman

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils