Devenir visiteur médical

C’est quoi ?

Un représentant de commerce pour le compte d’un laboratoire pharmaceutique. Il se rend dans les cabinets médicaux et les hôpitaux à la rencontre des médecins. Sa mission, les convaincre de prescrire les médicaments fabriqués par son employeur. Il insiste pour cela sur leur efficacité thérapeutique, leur donne des infos sur la posologie et les effets secondaires et répond à toutes leurs questions.

J’en prends pour combien ?

3 ans après le bac. Tout d’abord deux ans en BTS « négociation et relation client ». Plus de 400 lycées et centres de formations préparent ce diplôme en France. On y accède sur examen du parcours du candidat. Puis un an pour obtenir un licence professionnelle « santé spécialité visiteur médicale » dispensée dans une dizaine d’universités en France. Elles aussi recrutent sur examen du dossier scolaire.

Le candidat idéal ?

Il a du bagout. Le visiteur médical est un commercial qui doit avant tout convaincre les médecins de prescrire les médicaments de son employeur.

Les plus ?

Être autonome. Le visiteur médical organise ses rendez-vous et gère sa tournée comme il le souhaite du moment qu’il remplit les objectifs qu’on lui a fixés.




Les moins ?

La pression du chiffre. Chaque mois, des objectifs de vente sont fixés aux visiteurs médicaux et ils doivent les remplir, voire les dépasser pour arrondir ses fins de mois…

Je travaille quand ?

35 à 39h par semaine, mais tout dépend du nombre de rendez-vous qu’il a chaque jour.

Y’a de la place pour moi ?

Oui ! Même si les laboratoires recrutent moins qu’avant du fait notamment du développement des médicaments génériques qu’ils ne produisent pas, ils recherchent régulièrement de nouveaux visiteurs.

Combien je gagnerai pas mois ?

A partir de 1800 euros auxquels peuvent s’ajouter des commissions sur les ventes.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils