Devenir restaurateur d’oeuvre d’art

C’est quoi ?

Un artisan de pointe ! Selon sa spécialisation, il remet en état les sculptures, peintures, animaux empaillés ou objets anciens. Pour un tableau, il s’agit par exemple de lui rendre ses couleurs authentiques en appliquant les techniques de peinture de l’artiste (à l’huile, aquarelle…) par retouches directes sur l’œuvre. Il utilise aussi des outils modernes comme l’irradiation laser pour supprimer les tâches brunes liées à l’oxydation.

J’en prends pour combien ?

5 ans après le bac à l’école de Condé (Lyon, Paris, Nice, Nancy) pour obtenir le titre certifié de restaurateur du patrimoine. L’admission se fait sur examen du dossier scolaire et entretien. L’université Paris 1 propose aussi un master « patrimoine et conservation restauration » préparé en cinq ans après le bac.

Le candidat idéal ?

Patient, précis et très habile manuellement. La main ne doit pas trembler au moment de la restauration d’une œuvre d’art, afin de ne pas l’altérer.

Les plus ?

Maîtriser les techniques utilisées par les artistes ou artisans à leur époque (peinture, ferronnerie, ébénisterie…).




Les moins ?

Trouver un emploi salarié ou dégoter des chantiers peut s’avérer difficile en début de carrière. C’est une profession qui repose beaucoup sur la réputation.

Je travaille quand ?

Tout dépend des pièces à restaurer. Lorsqu’elle ne peuvent être déplacées, il faut forcément travailler vite car les salles du musée sont fermées au public. Les journées sont alors chargées. Les horaires sont plus lâches pour des œuvres rapportées à l’atelier.

Y’a de la place pour moi ?

Peu dans les musées, c’est pourquoi 9 restaurateurs sur 10 travaillent à leur compte. Reste alors à décrocher des commandes auprès des musées ou galeries d’art.

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 1.800 euros (débutant)

DR Antoine Taveneaux

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils