Devenir ichtyologiste

C’est quoi ?

Un chercheur spécialiste des poissons. A lui de déterminer son domaine de recherche. Reproduction, anatomie, alimentation, comportement, le choix ne manque pas d’autant que chaque année des dizaines de nouvelles espèces de poissons sont découvertes à travers le monde. S’il passe donc le plus clair de son temps dans son laboratoire, il part aussi en mission sur le terrain pour étudier les espèces dans leur milieu naturel.

J’en prends pour combien ?

8 ans après le bac dans une université de science pour décrocher un doctorat en ichtyologie (Lille, Montpellier…) ou en biologie marine (La Rochelle, Rennes, Tahiti…).

Le candidat idéal ?

Curieux, méthodique, le chercheur en ichtyologie doit savoir trouver des sujets de recherches porteurs qui lui assureront le financement de ses travaux.

Les plus ?

Apporter sa contribution à l’avancée des connaissances scientifiques en étudiant par exemple une espèce jamais observée.




Les moins ?

Longues études, peu de débouchés.

Je travaille quand ?

35 à 39h du lundi au vendredi et parfois, des missions de quelques semaines sur le terrain.

Y’a de la place pour moi ?

Peu ! Seul 10 à 20% des candidats sont intégrés dans les organismes de recherche publics (CNRS, IFREMER…), principaux recruteurs.

Combien je gagnerais par mois ?

Environ 2000 euros (débutant).

DR Pterantula

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils