Devenir aiguilleur de train

C’est quoi ?

C’est celui qui décide quelle voie doit emprunter un train en fonction de sa destination et de l’état de la circulation. Il travaille dans une gare ou un poste d’aiguillage et manœuvre les panneaux de signalisation et les aiguillages grâce à un ordinateur.

J’en prends pour combien ?

Un niveau BEP suffit. Mais le bac vous donnera de meilleures chances de réussir les tests de recrutement (logique, français,…). Une fois ces tests réussis, la SNCF assure une formation rémunérée de 15 semaines sanctionnée par une évaluation professionnelle.

Le candidat idéal ?

Sens de l’organisation et sang-froid sont des atouts essentiels pour gérer des kilomètres et des kilomètres de voies et régler les problèmes de circulation.

Les plus ?

En cas de trafic dense, d’un train bloqué sur la voie, il faut réagir très vite ce qui rend le métier assez excitant.




Les moins ?

Les horaires ne sont pas fixes et peuvent changer d’une semaine sur l’autre.

Je travaille quand ?

35 heures par semaine, réparties du lundi au dimanche.

Y’a de la place pour moi ?

Oui !Environ 800 opérateurs de circulation sont embauchés chaque année par la SNCF.

Combien je gagnerai pas mois ?

1300 euros sans les primes.

DR Christophe Moustier

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Devenir aiguilleur de train”

Aller à la barre d’outils