Devenir technicien de maintenance des voies

C’est quoi ?

Il organise et suit sur le terrain les travaux d’entretien et de réparation des voies de chemin de fer abîmées par les intempéries et le passage régulier des trains (rouille, usure, …). Il est en plus responsable de la sécurité des membres de son équipe, car travailler sur les rails est évidemment dangereux.

J’en prends pour combien ?

3 ans après le bac en maintenance (industrielle, électricité,…) ou génie civil (BTS, DUT, licence professionnelle). Le candidat peut alors passer les tests de recrutement de la SNCF (écrits, oraux). Une fois ces tests réussis, 20 semaines de formation rémunérée sont assurées par la SNCF.

Le candidat idéal ?

Il a plutôt le contact humain, pour gérer une équipe qui peut compter une vingtaine de personnes. Il est aussi rigoureux De sa planification des travaux dépend le bon entretien des voies. Et un rail mal entretenu c’est un risque de déraillement.

Les plus ?

Le train moins cher, voire gratuit !




Les moins ?

Travailler en extérieur quelles que soient les conditions de météo.

Je travaille quand ?

Du lundi au Dimanche (35 heures), cela dépend des travaux.

Y’a de la place pour moi ?

Oui. La SNCF n’est pas le seul recruteur. Toutes les villes qui ont un métro ou un tramway embauchent.

Combien je gagnerais par moi ?

1900 euros (débutant).

DR Thomas Nugent

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Devenir technicien de maintenance des voies”

Aller à la barre d’outils